Mars 2006

No130 - Communiqué du Conseil des Ministres du 29 Mars 2006

Jeudi 30 Mars 2006

NTRODUCTION
Le Conseil des Ministres a tenu sa séance hebdomadaire ce mercredi 29 mars 2006 de 12 H à 14 H 20, au palais présidentiel sous la Présidence effective de son Excellence Laurent GBAGBO, Président de la République, Chef de l'Etat.
Le Conseil a eu à examiner des projets de décrets et diverses communications
1.Au titre des décrets
Sur présentation des Ministres concernés le conseil des Ministres a adopté les différents décrets portant organisations du ministère des Mines et de l'Energie et du Ministère de la Construction, de l' Urbanisme et de l'Habitat.
Le Président de la République a en outre signé des décrets portant nomination des Directeurs Centraux du Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique et du Ministère de la Culture et de la Francophonie.

2.Au titre des Communications
2.1. Le Premier Ministre
Monsieur le Premier Ministre, Chef de Gouvernement, Ministre de l'Economie et des Finances, Ministre de la Communication a présenté une communication relative au forum économique. Cette importante réunion prévue à Ivoire Golf Club d'Abidjan le 31 mars 2006, a pour objet de permettre les échanges entre les opérateurs économiques, le Gouvernement et les principales administrations impliquées dans la gestion des secteurs économiques. Il s'agit pour le Premier Ministre d'écouter et de recueillir les problèmes majeurs et les propositions des opérateurs économiques. Ces préoccupations feront l'objet d'une analyse minutieuse du gouvernement afin d'arrêter des mesures idoines de relance de l'économie ivoirienne.
Ce forum qui constitue un véritable dialogue économique, s'inscrit dans le cadre de la feuille de route du Premier Ministre et des recommandations du séminaire gouvernemental. Faisant suite au dialogue politique déjà engagé à Yamoussoukro entre Le Président de la République et les principales forces politiques d'opposition, ce forum devra contribuer au processus de sortie de crise.
Ensuite Monsieur le Premier Ministre a rendu compte au Conseil des Ministres de la rencontre de travail qu'il a eue avec les forces politiques signataires de l'accord de Linas-Marcoussis. Il s'est agi pour le Chef du gouvernement d'informer ces forces politiques de l'avancement de la mise en oeuvre de la feuille de route élaborée par la communauté internationale et de solliciter la contribution de tous les acteurs pour le déroulement serein des étapes futures. Le Premier Ministre et les participants à cette réunion ont saisi l'occasion pour lancer un appel pressant à toutes les composantes de la communauté nationale et en particulier à la presse pour inscrire leurs actions dans l'esprit de la réconciliation et de la réunification du pays.
Pour terminer Le Premier Ministre a informé le conseil des Ministres de la dixième (10ème) session du Sommet des Chefs d'Etat de l'UEMOA tenue le 27 mars 2006 à Niamey (Niger). Il ressort de cette assise que la zone UEMOA a connu une meilleure situation économique et financière en 2005 en dépit de l'inflation due à la montée des cours mondiaux du pétrole brut. Les Chefs d'Etat de l'UEMOA, mesurant l'importance de l'agriculture dans l'Economie de l'Union ont décidé de la création d'un Fonds communautaire du Développement agricole. Enfin le sommet de Niamey a reconduit les dispositions intérimaires pour le Gouverneur de la BECEAO et pour le Président de la BOAD.
Ces résultats, fruit de la sagesse africaine, ont permis à l'union de maintenir sa cohésion en vue de continuer à jouer le rôle d'instrument de politique monétaire qui lui est dévolu.
Le Président de la République a tenu à féliciter le Premier Ministre pour sa participation décisive à cette assise et à rappeler que pour la Côte d'Ivoire, la BCEAO doit sauvegarder la crédibilité de la monnaie commune à travers la réserve d'exportation.
2.2. Le Ministre d'Etat, Ministre du Plan et du Développement a fait une importante communication relative à la déclaration de politique nationale d'aménagement du Territoire. La politique d'aménagement du territoire, est un axe prioritaire du programme du Gouvernement pour réaliser la cohésion sociale et promouvoir l'espace national, en impliquant les acteurs locaux et en intégrant les dynamiques régionales en cours au sein de l'Union Africaine, de la CEDEAO, et de l'UEMOA. Comme telle, elle demeure fondamentale pour le développement harmonieux du pays et devrait participer de l'effort de réconciliation, de la reconstruction et de la consolidation de l'unité nationale. En vue d'atteindre ces objectifs le gouvernement définira un mécanisme de financement de la politique nationale d'aménagement du territoire à travers le Fonds d'Appui à l'Aménagement du Territoire (FAAT). Par la suite, le Gouvernement élaborera un projet de loi d'orientation sur l'Aménagement et le développement du territoire qui sera soumis à l'Assemblée Nationale. Il faut noter que la présente déclaration intervient en application de la décision du sommet des Chefs d'Etat de l'UEMOA et que son élaboration s'est effectuée de manière participative impliquant les principaux ministères et acteurs concernés.
2.3 Le Ministre de l'Intérieur a présenté une communication relative à la situation sécuritaire sur la période du 1er au 16 mars 2006. Il ressort de cette communication que la criminalité violente se caractérise principalement par des braquages de véhicules qui connaissent une progression même si, fort heureusement la plupart des véhicules braqués sont retrouvés aussitôt et remis à leur propriétaire. Face à cette situation préoccupante, le Premier Ministre, Chef du gouvernement, Ministre de l'Economie et des Finances et Ministre de la Communication a pris des mesures pour doter la police judiciaire des moyens de mobilité notamment en véhicules en vue de réduire conséquemment sinon d'anéantir ce fléau. Le Premier Ministre tout en assurant de sa volonté de continuer à améliorer la capacité d'action des Forces de défense et de sécurité, en appelle à l'esprit de prudence et de vigilance de la population pour éviter certains pièges des malfaiteurs.
Pour la suite, le Président de la République observant que l'essentiel de la criminalité concerne les véhicules, a encouragé le Premier Ministre à continuer les efforts pour maîtriser au mieux cet indicateur de sécurité. Le conseil des Ministres a adopté les conclusions de cette communication.
2.4.Le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et des Droits de l'Homme a présenté une communication relative à la stratégie d'organisation des audiences foraines. Il ressort de cette communication que les audiences foraines sont rendues indispensables en raison de l'accroissement notable de personnes non déclarées à l'Etat civil, à qui, il faut délivrer les jugements supplétifs d'actes de naissance. Cette opération de grande envergure concerne les personnes âgées de 13 ans révolus et sera réalisée sur toute l'étendue du territoire nationale. Elle mettra à contribution 150 magistrats et 150 greffiers et sera supervisée par des organes composés des administrateurs, des élus et des représentants locaux de l'ONI.
L'audience foraine devra être accompagnée d'une forte sensibilisation, des mesures financières adéquates et devra s'exécuter selon des modalités et pratiques transparentes. En raison de l'importance du sujet et afin d'assurer l'efficacité et la fiabilité de ces audiences foraines, le Président de la République a demandé au Premier Ministre d'approfondir les réflexions.
2.5. Le Ministre de la Santé et de l'Hygiène Publique a présenté une communication relative à l'évaluation de l'opération "Abidjan Ville propre". Pour marquer sa grande préoccupation face à l'insalubrité de la ville d'Abidjan, le Gouvernement à travers le Ministère de la Santé et de l'Hygiène Publique a initié le 26 Janvier 2006 l'opération dite "Abidjan Ville propre 2006" pour une période de 5 semaines afin de remédier aux problèmes d'accumulation des ordures ménagères dans toutes les communes d'Abidjan. Il convient de noter que cette opération tout en respectant les obligations financières de l'Etat, a été menée autour d'un protocole d'accord rassemblant les opérateurs économiques, le District d'Abidjan, l'UVICOCI et le Gouvernement. Cette opération a eu un impact positif sur la salubrité du District d'Abidjan et a permis des mesures d'assainissement ciblées sur des sites sensibles.
En attendant la mise en place d'un cadre institutionnel susceptible d'engendrer un mécanisme de gestion technique et de financement pérenne de collecte et de traitement des ordures, le Gouvernement a adopté les conclusions de cette communication, notamment :
-la prolongation de l'opération "Ville Propre 2006" sur une période de 5 semaines supplémentaires ;
-l'organisation d'une table ronde pour asseoir une politique à moyen et à long terme ;
-la prise en charge des arriérés et tous les autres frais en rapport avec l'opération.
Le Présidant de la République a tenu à féliciter le Ministre pour les résultats acquis et à l'encourager à mettre en œuvre les mesures adoptées.
2.6.Le Ministre des Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication a fait une communication relative au projet de Gouvernement Indien/Union Africaine dénommée "Réseau Panafricain des services en ligne". Le projet panafricain des services en ligne est un réseau de télécommunication couvrant les cinquante trois (53) pays de l'UA et relié à l'Inde par fibre optique d'une part et par satellite d'autre part. Ce projet qui s'inscrit également dans le cadre du NEPAD présente des applications dans le domaine de l'Education, de la médecine et de la diplomatie.
Après délibération, le Conseil des ministres a adopté les conclusions relatives aux aspects techniques de la communication.
2.7. Le Ministre des Mines et de l'Energie a porté à la connaissance du Conseil des Ministres, l'élection de Monsieur Joël DERVAIN, Directeur Général de la SIR en qualité de Président de l'Association des raffineurs (ARA) lors du congrès constitutif tenu du 21 au 23 Mars 2006 à Cape Town en Afrique du Sud. Le Président de la République, le Premier Ministre et l'ensemble du Gouvernement adressent les félicitations appuyées à Monsieur DERVAIN dont l'élection à la tête de cette association regroupant 39 pays, dénote des performances de la SIR.
2.8. En raison du forum économique organisé par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, le Conseil des Ministres a autorisé le Ministre a reporté au mois d'Avril 2006 la tenue de la table ronde sur la relance post-crise du commerce.
2.9. Enfin, le Conseil a donné son agrément pour la nomination du Directeur de Cabinet du Ministre de la Culture et de la Francophonie.
Je vous remercie.
Fait à Abidjan, le Mercredi 29 Mars 2006
Le Porte-parole du Gouvernement par intérim
Docteur Alphonse DOUATI
Ministre de la Production Animale et des Ressources Halieutiques


No129 - Communiqué du Conseil des Ministres du Mercredi 22 Mars 2006

Jeudi 23 Mars 2006

Un Conseil des Ministres s’est tenu ce Mercredi 22 Mars 2006 au Palais de la Présidence, de 11 heures à 13 heures sous la présidence du Chef de l’Etat, son Excellence Monsieur Laurent GBAGBO…

Avant d’aborder l’ordre du jour, le Président de la République a félicité le Premier Ministre pour son émission télévisée à l’occasion des 100 jours du gouvernement, et a recommandé que dans cette période de rumeurs, même les Ministres soient encouragés à ce type d’exercice afin d’expliquer au mieux l’action du gouvernement.

Abordant son ordre du jour, le Conseil a examiné plusieurs projets de décrets ainsi que des communications.

DECRETS

Sur présentation des Ministres en charge des départements concernés et après délibération du Conseil, le Président de la République a signé quatre décrets portant organisation :

- 1° - du Ministère d’Etat, Ministre du Plan et du Développement ;
- 2° - du Ministère des Infrastructures économiques ;
- 3° - du Ministère des Transports ;
- 4° - du Ministère du Tourisme et de l’Artisanat.

COMMUNICATIONS

Premier Ministre, Ministre de l’Economie et des Finances, Ministre de la Communication

Une communication verbale relative aux Conseils d’Administration des Sociétés d’Etat et des Sociétés à participation financière publique. Le Premier Ministre a saisi l’occasion pour réaffirmer la nécessité du respect des règles et principes gouvernant la constitution ou le renouvellement des Conseils d’Administration. Tout particulièrement, il a insisté sur la nécessité de se référer, en ces occasions, aux statuts des sociétés concernées, d’harmoniser leurs règles avec celles de l’OHADA. Le Premier Ministre a rappelé également l’obligation de respecter les procédures prévues pour la désignation des présidents des conseils d’administration (décrets et non pas arrêtés) ainsi que des règles assurant la validité des délibérations.

Ministère du Commerce

Une communication relative à la présidence du Conseil des Ministres de l’Alliance des Pays Producteurs de Cacao (COPAL) qui sera assurée pour cette année 2006 par la Côte d’Ivoire à travers notre Ministre du Commerce. Le Conseil a été informé à cette occasion que le Ministre du Commerce a désigné Monsieur DJIKALOU St Cyr, représentant permanent de la Côte d’Ivoire auprès des Organisations Internationales des Produits de base à Londres, en qualité de Président de l’Assemblée Générale de l’Alliance.

Ministère de la Jeunesse, de l’Education Civique et des Sports

Une communication relative à la crise à l’INJS établissement qui, suite à des grèves des étudiants a connu un arrêt total des cours depuis le 27 Février 2006. Le Conseil a été informé que si à la base de la crise on trouve un conflit entre la direction de l’INJS et la Mairie de Marcory au sujet de la Construction de kiosques le long du mur de l’INJS, dans le fond les problèmes sont essentiellement d’ordre pédagogique ou sont liés aux infrastructures qui sont nettement dépassées (1070 étudiants pour une capacité prévue de 438).

Après les discussions, les cours ont repris le lundi 20 Mars 2006 et un Comité Ad’hoc a été mis en place en vue d’examiner et de faire rapport sur les problèmes pédagogiques et autres se posant à l’INJS.

Le Conseil après délibération, a adopté les conclusions de ces trois communications.

Mesures individuelles

Le Conseil, sur présentation des Ministres en charge des départements concernés, a donné son accord pour la nomination de l’Inspecteur Général, des Directeurs Généraux et du DAAF au Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique.

De même, le Conseil a donné son accord pour le détachement d’un ingénieur des travaux publics en fonction au Ministère des Infrastructures Economiques auprès de l’association mondiale de la route, ainsi que pour la nomination de Directeurs de Cabinet.

Ministère de la Défense

Le Ministre de la Défense a ensuite rendu compte de deux réunions tenues sous la présidence du Chef de l’Etat et en présence du Premier Ministre et du Ministre délégué à l’économie avec les recrues des FDS de 2003.

Ces deux réunions font suite à des remous observés au sein des recrues des FDS 2003. A cette occasion, le Président de la République et le Premier Ministre ont fait état des rumeurs de manipulation au sein des FDS selon lesquelles les jeunes recrues seraient laissées pour compte à la fin du processus en cours et que les primes en retard ne seraient pas payées par le Ministre de l’Economie et des Finances.

A l’issue des réunions, sur l’ensemble des questions soulevées par les jeunes recrues et qui touchent : leur réengagement, les arriérés de primes ; la prise en charge des soins de santé par le Fonds de Prévoyance Militaire ; les primes qu’ils souhaitent voir transformées en salaire, les réponses données et les solutions proposées par le Président de la République ont rencontré leur adhésion.

Sur la situation des parents des victimes : la législation actuellement incomplète sera corrigée et complétée pour répondre aux réalités nées de la guerre, en ce qui touche la situation des pupilles de l’Etat.

Le Premier Ministre a tenu à ajouter que dans cette période trouble, où l’intoxication règne, il y a lieu de savoir que le Premier Ministre et le Président de la République travaillent de concert et dans la transparence à régler les problèmes de fond qui se posent à nos FDS et que tous deux partagent la même vision dans l’approche de résolution de ces problèmes.

Enfin, le Président de la République a tenu à s’exprimer sur les bisoutages à l’Ecole de police. Si l’on y prend garde a-t-il dit, cette pratique admise à l’époque mais aujourd’hui fortement dénaturée et qui confine plus à la barbarie, pourrait entraîner des drames regrettables. Le Président de la République a demandé que dans tous les secteurs où ces pratiques sont en cours qu’il s’agisse des FDS ou de l’Ecole (lycées, collèges, écoles de formation), il y soit mis fin. Il a demandé au Premier Ministre d’engager une action afin que des textes spécifiques viennent interdire ces pratiques.

Le Ministre de la Fonction Publique,
de l’Emploi et de la Réforme Administrative,
Porte-parole du Gouvernement

Prof. OULAYE Hubert


No128 - Communiqué du Conseil des Ministres du Mercredi 15 Mars 2006

Jeudi 16 Mars 2006

Un Conseil des Ministres s’est tenu ce Mercredi 15 Mars 2006 au Palais de la Présidence, de 11 heures à 13 heures sous la présidence du Chef de l’Etat, son Excellence Monsieur Laurent GBAGBO.

Ce Conseil a été marqué par la présence du Ministre d’Etat SORO Guillaume qui participe pour la première fois au Conseil depuis la formation du gouvernement du Premier Ministre Charles KONAN BANNY.

Le Président de la République a souhaité la bienvenue au Ministre d’Etat SORO Guillaume. Pour le Président de la République, l’arrivée de SORO Guillaume et sa participation au Conseil des Ministres, avec le retour de BEDIE et d’Alassane Dramane OUATTARA, la nomination du Premier Ministre Charles KONAN BANNY, sont des signes notables de l’évolution positive du processus de sortie de crise. La guerre est finie mais la crise, conséquence de la guerre, continue et doit être jugulée avec la participation de tous.

Le Président de la République s’est félicité de cet évènement tout autant qu’il a apprécié la rencontre de Yamoussoukro, première réunion après la guerre entre les responsables ivoiriens. Nous devons comprendre a dit le Président de la République que la solution de nos problèmes est entre nos propres mains et il est souhaitable qu’il en soit de plus en plus ainsi même si des pays amis nous viennent en aide.

Le Président de la République a informé le Conseil que pour les mêmes raisons, il a reçu les responsables des FDS et donné des consignes fermes afin qu’ils règlent les problèmes au plan militaire avec les responsables des FAFN en vue de mettre fin définitivement à la crise.

Le Premier Ministre a tenu à saluer également cette arrivée du Ministre d‘Etat SORO qui prend ainsi sa place dans le processus enclenché avec la mise en place du nouveau gouvernement. Le Premier Ministre s’en réjouit d’autant plus que des responsabilités spécifiques dans l’avancée du processus de sortie de crise incombent au Ministre d’Etat en sa qualité de Secrétaire Général des Forces Nouvelles. Le Premier Ministre a dit s’attendre à ce que celles-ci soient assumées effectivement.

Le Premier Ministre a précisé que le Ministre d’Etat SORO et lui-même conjugueront leurs efforts afin que les élections d’Octobre 2006 aient effectivement lieu pour permettre à ceux qui veulent solliciter les suffrages de nos concitoyens de le faire en toute sérénité et en toute sécurité. Le Premier Ministre a souhaité qu’un environnement socio-politique favorable soit crée pour permettre à ce processus d’aboutir.

Le Conseil est ensuite passé à l’examen de son ordre du jour et a débattu à ce titre de plusieurs projets de décrets ainsi que de communications.

DECRETS

I - Sur présentation des Ministres en charge des départements concernés et après délibération du Conseil, le Président de la République a signé quatre décrets portant organisation des ministères de:
- 1° - Ministère de la Réconciliation Nationale et des Relations avec les Institutions ;

- 2° - Ministère de la Solidarité et des Victimes de guerre ;

- 3° - Ministère de la Famille et des Affaires Sociales ;

- 4° - Ministère de l’Industrie et de la Promotion du Secteur Privé.

II - Ministère de la Culture et de la Francophonie

Un projet de décret portant réorganisation du secteur des droits d’auteurs et des droits voisins. Les crises récurrentes au sein du BURIDA (Bureau Ivoirien des Droits d’Auteurs) posent la question fondamentale de la gestion appropriée des droits des artistes en Côte d’Ivoire, lesquels se déclinent en une triple problématique notamment juridique, professionnelle et sociale.
En vue d’apporter une solution plus adaptée à cette problématique et par la même occasion, de rétablir la paix et la sérénité dans ce secteur socialement sensible mais particulièrement affecté depuis quelques années, une réforme globale et urgente de la gestion collective des droits des créateurs et artistes interprètes s’impose plus que jamais. Dans cette optique, le Conseil après délibération a donné son agrément pour la nomination d’un administrateur provisoire du Burida et la mise en place d’une commission tripartite, composée de représentants du Ministère de la Culture, du Conseil scientifique culturel et des Conseils d’administrations sortants et entrants aux fins d’étudier et de proposer des réformes appropriées à ce secteur.

COMMUNICATIONS

Premier Ministre en liaison avec le Ministre de l’Intérieur
Le Conseil a entendu une communication verbale du Ministre de l’Intérieur sur la situation sécuritaire du 13 au 27 Février 2006.
Outre la persistance des actes de banditisme (braquages, agressions, attaques de domiciles et commerces), il a été relevé des faits de violences liés à des grèves et manifestations d’élèves, d’enseignants, d’agriculteurs...

Le Premier Ministre a fait part au Conseil de deux initiatives qu’il a prises. La décision, d’une part, de renforcer les moyens d’action de notre police nationale avec une dotation d’environ 1,4 milliards de CFA. Une partie de cette dotation exceptionnelle a permis d’équiper en matériel roulant la police judiciaire qui se trouve dans une situation de total dénuement.

D’autre part, suite à la persistance d’actes de violences de la part d’élèves et d’étudiants sur les campus et en dehors des campus ainsi que dans les écoles (lycées et collèges) mettant gravement en cause le fonctionnement de l’Ecole dans notre pays autant que la tranquillité et certaines libertés publiques, le Premier Ministre a envisagé deux actions. Une action immédiate qui a consisté en une réunion le 14 Mars 2006 avec tous les Ministres en charge de l’Education et de la Formation pour régler les problèmes urgents. Une action à moyen et long terme devant permettre d’examiner les problèmes de fond à surmonter en vue de recentrer l’Ecole ivoirienne ainsi que nos jeunes, dans leurs rôles et responsabilités naturels à savoir donner des citoyens bien formés, capables de générer la cohésion nationale et la prospérité de la Côte d’Ivoire. Pour cela, une réunion spéciale du gouvernement sur l’Ecole sera convoquée très bientôt. Celle-ci réfléchira aussi bien sur les moyens d’éliminer la violence à l’école que sur les voies et moyens de redonner un souffle et un esprit nouveaux à l’Ecole ivoirienne.

Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique
Sur présentation du Ministre en charge de ce département, le Conseil a entendu une communication relative à la situation sanitaire générale ainsi que sur les foyers et risques épidémiques actuels.

Il ressort de l’exposé, que la situation sanitaire, considérablement dégradée du fait de la crise qui perdure, est à ce jour très préoccupante.
Les indicateurs sanitaires sont plus qu’alarmants :
La couverture vaccinale se situe entre 3 à 60 % au lieu de 80 % ;
La lèpre : 1000 nouveaux cas dont 659 formes graves ;
L’ulcère de Buruli : 22 000 cas enregistrés ;
La tuberculose : plus de 20 000 cas nouveaux dont 36 % de co-infection VIH/SIDA ;
Le VIH/SIDA : 7 % de prévalence avec 17 000 malades sous traitement sur 39 000 prévus ;
Le Service d’urgence des grands hôpitaux, 30 % de mortalité ;
La Mortalité maternelle : 690 décès sur 100 000 naissances.

Les Foyers épidémiques actuels et les risques épidémiques
Ont été relevé :
Un Foyer d’épidémie de choléra à Zouan Hounien (Janvier 2006) mais maîtrisé ;
Un Foyer d’épidémie de méningite dans les régions de Boundiali, Korhogo et Séguéla (début 2006). Un plan d’urgence est en cours ;
Des risques d’épidémies de fièvre jaune dans la région de Bouna. Une campagne de vaccination a été organisée aux mois de Janvier et Février 2006 en vue d’endiguer le risque d’épidémie ;

Difficultés rencontrées par le Ministère

A ce titre, l’accent a été mis sur le manque de médicaments et de vaccins et sur les arriérés de paiement de la PSP avec pour conséquence les difficultés d’approvisionnement de nos structures sanitaires. Le Conseil a été cependant informé qu’un début de solution aux difficultés de paiement de la PSP a été trouvé.
Le Premier Ministre a souhaité qu’au regard du contexte de difficulté de trésorerie, les membres du gouvernement réfléchissent également et de façon systématique à des solutions non financières pour le règlement des problèmes auxquels ils sont confrontés au niveau de leurs départements respectifs.
Le Conseil a pris acte de cette communication.

Mesures individuelles
Sur présentation des Ministres en charge des départements concernés, le Conseil a donné son accord pour la nomination de Directeurs de Cabinets au Ministère de l’Intérieur et au Ministère de la Solidarité et des Victimes de guerre.
Le Ministre de la Fonction Publique, de l’Emploi et de la Réforme Administrative,
Porte-parole du Gouvernement
Prof. OULAYE Hubert